Jazz, le regard de l'artiste

 

     Peindre le jazz, une gageure...

 

     Exprimer la musique, les sons par des couleurs, de grands peintres ont réussi : KANDINSKY voyait un roulement de tambour en rouge, le basson en violet. DUFY voyait du vert Véronèse avec la flûte. Nicolas de STAEL, MATISSE, PICASSO, BRAQUE ont aussi travaillé le thème de la musique. RANCILLAC évoque les lumières, les éclats des spots sur les musiciens par une recomposition à partir de noir et blanc projetées et d'un système de caches.

 

     La démarche de cette exposition était différente : exprimer la force, les émotions, les désirs, les révoltes, les aspirations, les espoirs, la liberté des musiciens de jazz. Montrer que ces musiciens jouent une musique puissante, complexe, bouleversante. Montrer par le mouvement du trait, l'improvisation, montrer par les musiciens qui émergent de la matière picturale, la lutte pour la liberté. C'est aussi la musique qui commande la main vers cette liberté.

 

     L'écueil à éviter est le pittoresque, l'anecdote, la sentimentalité...

 

     Cette exposition était aussi un hommage à ces musiciens vivants ou morts qui donnent la force de vivre et d'aimer.

 

 

Le vernissage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Communication

 

     Affiche :

 

     Dossier de presse :

 

1/3